Est-ce la fin des sagas de l’été à la télévision?



Orages d’été, Terre Indigo, Méditerranée, Dolmen ou encore La Vengeance aux yeux clairs. Jusqu’en 2018, les chaînes de télévision proposaient à leurs fidèles téléspectateurs de passer l’été en compagnie d’une mini-série estivale, communément intitulée la saga de l’été.

Mais force est de constater qu’avec les années, cette habitude s’est un peu perdue. La dernière n’est autre que Noces rouges, mini-série avec Cristiana Reali. Celle-ci racontait l’histoire d’une jeune mariée retrouvée morte au pied d’une falaise. Un drame qui, petit à petit élucidé par police, fait ressurgir plusieurs secrets de famille bien gardés.

Ce qui plaisait dans ces sagas de l’été, c’était bien ça, les histoires de famille, les secrets et les mystères avec de belles histoires d’amour. De quoi motiver les téléspectateurs à allumer la télévision alors que le beau temps les appelle à l’extérieur et les tenir en haleine durant une bonne partie des vacances.

“On mise sur les rediffusions”

Cette année, comme les trois précédentes, aucune saga de l’été n’est prévue dans les grilles de programmes. Et la raison de cette absence est simple : “Ici comme en France, les chaînes font des économies”, explique Sophie Benoît, responsable de la Publication TV linéaire à la RTBF. “Les sagas de l’été coûtent cher et elles sont diffusées à une période de l’année où il y a moins de gens devant la télé. On a donc fait une pause en misant sur la puissance des rediffusions qui fonctionnent toujours bien pour les fictions. Je pense à Noces rouges mais également à La Forêt. Ça ne nous empêche toutefois pas d’avoir d’avoir des nouveaux épisodes de Good Doctor ou de Sous la surface.”

Pour l’heure, la RTBF préfère se concentrer sur sa stratégie pour la rentrée de septembre. Comme l’a été Grand Hôtel, il y a deux ans, la saga de l’année est prévue pour début septembre. Elle s’intitule Les Combattantes et revient sur le destin de quatre femmes pendant la Première Guerre mondiale. Un drame historique qui réunit une grande partie du casting du Bazar de la Charité, diffusé il y a trois ans, à savoir Audrey Fleurot, Camille Lou ou encore Julie de Bona.

Ces 3 sagas d’été qui ont marqué la télévision

1. Le Vent des moissons (TF1) : Première saga de l’été, Le Vent des moissons débarque sur TF1 en juillet 1988. Réalisée par Jean Sagols, celle-ci invitait les téléspectateurs à suivre les aventures d’une famille qui se déchire à cause d’une histoire de domaine familial. Cette mini-série portée par Annie Girardot et Jacques Dufilho connaît un tel succès qu’elle incite TF1 à renouveler l’expérience l’été suivant avec Orages d’été, une saga toujours signée Jean Sagols.

2. Le Château des Oliviers (France 2) : Comme TF1, France 2 commence également à diffuser des sagas d’été. En 1993, le service public réussit même à devancer la première chaîne dans les audiences avec Le Château des Oliviers, une mini-série dans laquelle on retrouve Brigitte Fossey et Jacques Perrin.

3. Dolmen (TF1) : Impossible de passer à côté de Dolmen, saga de l’été la plus regardée de toute l’histoire de la télé française. En 2005, plus de 12 millions de téléspectateurs français se réunissaient devant chaque épisode pour suivre les aventures de Marie Kermeur de retour sur son île natale. Le carton de l’année toutes chaînes françaises confondues. Cette mini-série policière a confirmé le statut d’actrice bankable d’Ingrid Chauvin que les téléspectateurs avaient déjà pu voir dans Méditerranée et Femmes de loi.



Source link

Denial of responsibility! planetcirculate is an automatic aggregator around the global media. All the content are available free on Internet. We have just arranged it in one platform for educational purpose only. In each content, the hyperlink to the primary source is specified. All trademarks belong to their rightful owners, all materials to their authors. If you are the owner of the content and do not want us to publish your materials on our website, please contact us by email – [email protected]. The content will be deleted within 24 hours.