Goran Ivanisevic, heureux après le sacre de Djokovic à Wimbledon: “Mérité après une année de m…”



Si Novak Djokovic est parvenu à revenir à son top niveau après les événements du début de saison en Australie où il a été privé de Grand Chelem et renvoyé du pays à cause de son statut de personne non-vaccinée, il le doit à lui-même mais aussi à son entourage. Des proches bienveillants qui ont permis au Serbe de retrouver un état psychologique adéquat pour décrocher à Wimbledon son 21e Grand Chelem. Parmi ceux-ci, il y a bien évidemment Goran Ivanisevic, l’entraîneur de l’ancien numéro 1 mondial qui lui sert aussi de confident. Le Croate ne pouvait pas cacher son admiration et sa joie au moment d’évoquer le sacre de son poulain au All England face à Nick Kyrgios.

“Ce titre, il est très émouvant”, expliquait le lauréat de Wimbledon en 2001. “On a quand même connu, pardon pour l’expression, une année de merde. Après l’Australie, il a fallu du temps à Novak pour retrouver la forme. Ensuite, il s’incline à Roland-Garros contre Rafael Nadal. Il a fallu digérer cela même si, à mes yeux, s’incliner contre l’Espagnol à Paris, ce n’est en rien un scandale. Pour Wimbledon, j’ai toujours dit que Novak était le favori. Il jouait un tennis incroyable avant d’arriver à Londres. Mais il faut quand même gagner ce tournoi tout en sachant que même en cas de succès vous perdrez 2 000 points au ranking mondial. Mais un Grand Chelem reste un Grand Chelem. Novak est maintenant à 21 titres dans les Majeurs, il le mérite et cela change pas mal de choses pour la suite.”

Homme de caractère comme Novak Djokovic, Goran Ivanisevic a toujours pensé que le Serbe allait retrouver le chemin de la victoire après ses déboires : “Avec quelqu’un comme lui, c’est impossible de douter. Novak, c’est un grand champion au niveau sportif mais aussi mental. L’Australie, ce fut un grand choc. Même pour moi alors que j’étais libre, contrairement à Novak. C’est incroyable comment il a récupéré et comment il s’en est sorti. C’est vraiment héroïque pour moi car ça n’a pas été facile de digérer tout ça et de revenir jouer au tennis. Certaines personnes trouvaient que cela lui a pris du temps pour revenir au tout premier plan. Je ne suis pas d’accord, cela a pris le temps qu’il fallait, ni plus, ni moins, pour qu’il récupère et digère ce début d’année chaotique. Je ne doute jamais de lui. Novak avait juste besoin de retrouver une paix intérieure et on devait s’habituer aux incertitudes liées à sa programmation qui dépendait des mesures gouvernementales de chaque pays.”

Comme ce sera le cas dans les semaines qui viennent puisque dans l’état actuel des choses, Novak Djokovic ne peut pas entrer sur le territoire américain et donc participer à l’US Open (29 août au 11 septembre).

“Il y a un film chez nous qui se nomme un ‘long et bel été chaud’. Je vais donc prendre de chouettes vacances à partir de ce lundi jusqu’à… je ne sais pas quand. Peut-être que Joe Biden changera d’avis dans les prochains jours. Si Novak peut se rendre aux États-Unis, cela va être beau. S’il ne peut pas, on ne pourra rien changer à cette décision. On devra s’adapter. Beaucoup de choses folles se déroulent maintenant dans le monde. Il arrive chaque jour des événements auxquels on ne pensait pas. On verra bien pour l’US Open.”

Avec l’arrêt de la collaboration entre Novak Djokovic et son entraîneur historique, Marian Vajda, Goran Ivanisevic a pris plus de place dans le coaching du Serbe : “Avec Marian, on se partageait le travail et les tournois. Ce fut un grand honneur et un plaisir de travailler avec Marian. C’était plus facile car je ne prenais que 50 % du stress. Maintenant, je dois gérer 100 % de stress. Regarde-moi, je suis tout blanc. Mais c’est le boulot. Lorsque vous entraînez le meilleur joueur, vous devez faire face au stress. Mais c’est aussi bien quand il gagne des tournois du Grand Chelem.”



Source link

Denial of responsibility! planetcirculate is an automatic aggregator around the global media. All the content are available free on Internet. We have just arranged it in one platform for educational purpose only. In each content, the hyperlink to the primary source is specified. All trademarks belong to their rightful owners, all materials to their authors. If you are the owner of the content and do not want us to publish your materials on our website, please contact us by email – [email protected]. The content will be deleted within 24 hours.